Inspirations

inspiré par

MENTORS

INSPIRATION

La série Dark Angel a été le déclic pour l’intrigue, alors que l’environnement de The Secret World (jeu vidéo en ligne) a contribué à l’ambiance mystique et onirique. Mais c’est Numéro Quatre de Pittacus Lore, qui aura été le principal mentor de mon écriture. Certains y retrouveront également peut-être un quelque chose d’Animorphs de K.A. Applegate.

Le prologue m’a été inspiré par The Amazing Spiderman avec Andrew Garfield et le jeu The Last of Us de Naughty Dog. À l’origine, il ouvrait l’histoire d’un autre personnage, témoin de la première heure des bouleversements narrés dans ce roman. Mais ça, c’est quelque chose que je vous raconterai… Plus tard.

AMBIANCE

Je n’ai jamais écrit sans musique. Et c’est même souvent elle qui a façonné mes chapitres. Parfois, je m’installe dans le métro et j’écoute un morceau bien particulier. Alors, dans ma tête, je vois défiler les images, la scène qui se déroule à la perfection, synchronisée avec chacune des notes. Le plus dur est de reproduire ces scènes avec des mots et de réussir à vous faire voir ce que je vois.

Les artistes illustrant au mieux l’univers de Bogdan sont principalement originaires de Nashville : Fleurie, Ruelle, Zayde Wolf, Hidden Citizens. Les Douze Dégénérés sont nés au son épique de Really Slow Motion. 

ALEX PETTYFER

I AM NUMBER FOUR