Musique

inspiré par

NASHVILLE

Il m’est impensable d’envisager l’écriture sans musique, et inversement. Ce n’est donc sûrement pas une coïncidence que mon inspiration prenne sa source dans la même fontaine : Nashville, TN, capitale de la musique. Pas plus qu’il ne s’agisse d’un hasard que ces artistes soient devenus populaires grâce à TEEN WOLF, diffusée sur MTV, l’une de mes nombreuses muses. 

Ces artistes avant-gardistes, alliés au son épique, envoûtant, électrique et dynamique de Really Slow Motion et de Ninja Tracks, m’auront aidée à développer l’histoire de Bogdan et des Douze Dégénérés, leurs espoirs comme leurs obstacles. En vérité, la plupart du temps, ce n’est pas la scène qui a fait la musique, mais tout l’inverse. Il me suffit de les écouter pour que les images prennent vie dans mon esprit. Le plus dur ayant été de les retranscrire avec des mots. Ainsi, Magda, Bogdan et Tibor ont été fortement construits d’après les paroles et sons de ces chansons du genre cinématique, particulièrement en vogue sur cette fin des années 2010.

À tous les quatre, ils incarnent l’essence de L’Effet Combattant : l’humanité, la capacité de repousser ses limites, la force de se relever et le courage d’affronter ses peurs.

Sa voix cristalline et ses vibrantes paroles, composées au coeur de la nuit, en font la chef d’orchestre de thèmes forts et mémorables.

Aussi douce qu’énergique, elle apporte un dynamisme teinté d’un certain mysticisme à un orchestre puissant.

Cet auteur / musicien / compositeur / producteur a su s’imposer avec des textes originaux inspirant force, honneur et courage.

Ces talentueux artistes anonymes révèlent la musique sous son aspect le plus dantesque mais aussi le plus cinématique.